Descripción de Gavarnie
Por Victor Hugo (1802–1885)

From “Dieu” 

Et maintenant regarde : Un cirque ! un hippodrome,
Un théâtre où Stamboul, Tyr, Memphis, Londres, Rome,
Avec leurs millions d’hommes pourraient s’asseoir,
Où Paris flotterait comme un essaim du soir !
Gavarnie ! un miracle ! un rêve ! Architectures
Sans constructeurs connus, sans noms, sans signatures,
Qui dans l’obscurité gardez votre secret,
Arches, temples qu’Aaron ou Moïse sacrait,
O champ clos de Tarquin où trois-cent milles têtes
Fourmillaient, où l’Atlas hideux vidait ses bêtes,
Casbahs, At-meïdans, tours, Kremlins, Rhamséions,
Où nous, spectres, venons, où nous nous asseyons,
Panthéons, parthénons, cathédrales qu’ont faites
De puissants charpentiers aux âmes de prophètes,
Monts creusés en pagode où vivent des airains,
Aux plafonds monstrueux, sombres ciels souterrains,
Cirques, stades, Elis, Thèbe, arènes de Nîmes ;
Noirs monuments, géants, témoins, grands anonymes,
Vous n’êtes rien, palais, dômes, temples, tombeaux,
Devant ce colysée inouï du chaos !
Vois : l’homme fait ici le bruit de l’éphémère :
C’est l’apparition, l’énigme, la chimère
Taillée à pans coupés et tirée au cordeau.
L’aube est sur le fronton comme un sacré bandeau,
Et cette énormité songe, auguste et tranquille.
Morceau d’Olympe ; reste étrange d’une ville
De l’infini, qu’un être inconnu démembra ;
Cour des lions d’un vague et sinistre Alhambra ;
Gageure de Dédale et de Titan ; démence
Du compas ivre et roi dans la montagne immense ;
Stupeur du voyageur qui suspend son chemin ;
Exagération du monument humain. .
Jusqu’à la vision, jusqu’à l’apothéose ;
Monde qui n’est pas l’homme et qui n’est plus la chose ;
Entrée inexprimable et sombre du granit
Dans le rêve, où la pierre en prodige finit
Problème ; précipice édifice ; sculpture
Du mystère ; œuvre d’art de la fauve nature ;
Construction que nie et que voit la raison,
Et qu’achève, au delà du terrestre horizon ;
Sur le mur de la nuit, la fresque de L’abîme ;
C’est Vignole à la base et l’éclair sur la cime.
C’est le spectre de tout ce que l’homme bâtit,
Terrible, raillant l’homme, et ;le faisant petit.